AQÉI
Accueil / À propos / Comité consultatif sur la reconnaissance professionnelle

Comité consultatif sur la reconnaissance professionnelle

La reconnaissance professionnelle est à l’ordre du jour dans plusieurs pays dont ici. D’ailleurs, nous avons mentionné, dans notre mémoire présenté à la CTE sur le projet de Loi 102, vouloir être impliqué dans ce processus.

Un comité consultatif sur la reconnaissance professionnelle a ainsi vu le jour et aura pour mandat d’évaluer la possibilité une éventuelle mise en place d’un système souple de reconnaissance personnelle des praticiens québécois en évaluation d’impacts.

Nous vous invitons à consulter le document descriptif du comité  pour en savoir davantage.

Les mises à jour sur les activités du comité CCRP seront disponibles sur cette page, restez à l'affût !

Composition du comité :

  • Pierre André (Coordonnateur du comité)
  • Charles Drouin-Lavigne (MERN)
  • Valérie Groison (Hydro-Québec)
  • Mario Heppel (WSP)
  • Jean-François Hudon (Activa environnement)
  • Jean-Pierre Pelletier (Université de Sherbrooke)

_____________________________________________________

Dernières nouvelles : 

27 août 2018

Consultation des professionnelles en études d'impacts

Dans le cadre de son mandat, le CCRP se doit de consulter les professionnels québécois dans le domaine des évaluations d'impacts afin de recueillir leurs avis et commentaires sur une possible reconnaissance professionnelle.

La consultation vise l'ensemble des praticiens québécois de l'évaluation d'impact, membre ou non de l'AQÉI. Chacun d'eux recevra un courriel les invitant à participer à ce sondage.

Vous êtes un praticien en évaluation d'impacts et n'avez pas reçu de courriel d'invitation ? Veuillez communiquer avec nous afin de remédier à la situation

Capsules explicatives

Afin de vous éclairer au mieux possible sur la situation actuelle, le CCRP a rédigé un document de consultation dans lequel il présente le contexte de la démarche ainsi qu'un bref aperçu de la situation dans le monde au niveau de la reconnaissance professionelle dans le domaine des évaluations d'impacts. Le document est disponible ICI. 

De plus, 3 capsules ont été créées dans lesquelles le CCRP vous présente leur mandat en tant que comité, vous offre plus de détail sur le questionnaire du sondage et vous offre un résumé du document de consultation.

Le visionnement de ces capsules n'est pas un préalable requis afin de répondre au sondage, elles vous sont présentées à titre d'information complémentaires.

Merci encore une fois de bien vouloir vous prêtez à cet important exercice.  Vos réponses aideront le CCRP a produire un rapport qui représentera au mieux l'avis et les besoins des praticiens en ce qui concerne une possible reconnaissance professionnelle.

--------------------------------------------------------------------------------------

11 décembre 2017

À la suite de l’appel à candidature au poste d’assistant au CCRP et de l’analyse des trois dossiers reçus, le CCRP a retenu les services de Stéphanie Dufresne, étudiante à temps partiel en journalisme, professionnelle de l’évaluation d’impact et travailleuse autonome.

Le CCRP a pris l’initiative d’accroître le nombre de ses membres. Il était originellement prévu de demander au MDDELCC de se joindre au comité. Le ministère a décliné notre invitation tout en proposant d’intervenir selon les besoins du comité. Le CCRP se réjouit de cette ouverture. Pour les membres du CCRP, il était essentiel de s’adjoindre les compétences d’un représentant universitaire actif et connaissant du domaine, ainsi que ceux d’un important donneur d’ouvrage. C’est ainsi que se sont joints au CCRP Jean-Pierre Pelletier (Université de Sherbrooke) et Valérie Groison (Hydro-Québec).

Le CCRP a débuté ses travaux dès le mois de septembre. En outre, il poursuit ses recherches dans deux directions. L’une est de produire un répertoire des professionnels et des bureaux d’études actuellement sur le marché de l’évaluation d’impact au Québec. Une compilation des données provenant de sources différentes est en cours d’élaboration. Nous aurons ainsi accès aux bases de données requises pour mener les enquêtes prévues au mandat. L’autre est de rechercher et d’évaluer différents modèles de reconnaissance professionnelle qui existent au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde. Le but n’est pas ici de dresser un  inventaire exhaustif de ce qui existe, mais plutôt d’identifier différents modèles qui pourraient être pertinents pour notre réflexion. Le CCRP a produit à ce jour une liste d’une dizaine de modèles en application principalement en Amérique et en Europe. Il a également identifié les différents paramètres qui lui permettront de les comparer. Ainsi, il a élaboré une grille de dépouillement et l’a appliquée expérimentalement à un modèle de certification.

Le CCRP travaille maintenant à définir le contenu du document de consultation qui sera éventuellement présenté à la communauté québécoise d’évaluation d’impact après avoir reçu l’approbation du c.a. de l’AQÉI. Ce document servira d’introduction à l’enquête que nous mènerons éventuellement sur la pertinence de mettre en place un système de reconnaissance professionnelle géré par notre association.

--------------------------------------------------------------------------------------

20 octobre 2017

Le comité CCRP est à la recherche d'une étudiate ou d'un étudiant aux cycles supérieurs pour l'assister dans ses travaux. Dans le cadre de ses études, ce travail pourrait lui être crédité si une entente est convenue préalablement à cet effet.

Durée du contrat : 150 heures, distribuées entre le 15 novembre 2017 et le 30 avril 2018.

Consultez l'offre de contrat pour en savoir davantage. 

Message
Ok
X

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Entrez votre courriel dans le champ ci-dessous et nous vous enverrons un nouveau mot de passe.