Contactez-nous!



Actualités


Mieux communiquer - Pistes de renouvellement des rapports d’ÉE et leurs résumés

14 mars 2022

Le 18 février dernier lors d’une rencontre complètement tenu en mode virtuel, le groupe de travail a conduit deux sessions de près de trois heures chacune. En matinée, M. Gilles Côté, directeur général du SIFEE et chargée de cours en évaluation environnementale à l’Université de Sherbrooke, a fait une présentation sur l’approche par enjeux, sa spécialité. Il s’agit d’une des pistes les plus sérieusement envisagées pour simplifier et rendre plus accessible le rapport d’ÉE et son résumé pour les décideurs et les citoyens. Les échanges ont porté sur l’opérationnalisation de cette approche en abordant certains exemples de projets ou d’exercices académiques réalisés. En après-midi, les participants ont échangé en plénière sur les caractéristiques des changements à apporter au rapport et à son résumé d’abord spécifiquement pour les citoyens et ensuite pour les politiciens et décideurs. Des propositions sur le fond et sur la forme des documents ont été formulées.

Le groupe de travail s’est réuni à nouveau le 10 mars dans un mode hybride (présentiel (à Montréal et à Québec) et virtuel) et a poursuivi ses échanges sur les pistes de renouvellement, cette fois en se consacrant notamment aux principes de développement durable. En matinée, M. Pierre André, professeur retraité de l’Université de Montréal en géographie a fait une présentation sur les tendances et innovations récentes pour de meilleur rapport d’ÉE. Spécialiste de l’évaluation environnementale et fin observateur des praticiens du domaine à travers ses implications de longues dates à l’AQÉI et à IAIA, il a brossé une série de pratiques innovantes associées soit à la démonstration de l’atteinte des objectifs du développement durable, à la réalisation d’études intégrées (EES+EIE+SGE), à la réalisation d’études dites proportionnées selon les enjeux des projets, au virage numérique (sans papier) dans la présentation des documents ou encore de l’engagement des parties prenantes dans l’étude et la réalisation des projets.

En après-midi, Jean Hébert et Lina Lachapelle, ont présenté certaines analyses et exemples de projets réalisés à Hydro-Québec et chez SNC-Lavalin alors que les principes de développement durable ont fait l’objet d’une attention particulière et que des pistes de réduction du volume des rapports d’ÉE ont été dégagés. Les participants ont terminé leur journée de travail en faisant le point en plénière sur les principales innovations qui se dégagent de leur travaux tant sur le fond que sur la forme des rapports et des résumées d’ÉE.

Source : Alexandra Boileau


  Retour

Nos membres affiliés


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.